Et si vous mettiez en place les chèques vacances ?

Attribuer des chèques-vacances peut être une bonne motivation pour vos salariés!
Les chèques vacances sont des titres de paiement permettant de régler auprès de prestations publics ou hôteliers des dépenses telles que les frais d’hébergement, frais de repas et de transport ou bien encore des activités de loisirs.
Comment ca marche ? L’employeur, s’il propose des chèques vacances, se doit d’en attribuer à tous ses salariés, sans discrimination quelle qu’en soit la nature (liée à la nature du contrat ou à la durée de travail).
Les salariés, de leur côté, sont libres de les acquérir ou non. Dans la mesure où ils souhaitent bénéficier de cet avantage, les chèques vacances sont financés conjointement.

L’avantage représenté par la contribution de l’employeur à l’achat des chèques vacances est soumis aux cotisations et contributions sociales ainsi qu’à la taxe sur les salaires. Pour les entreprises dont l’effectif est inférieur à 50 salariés, la contribution est exonérée de charges sociales et de taxe sur les salaires si :
son montant est plus élevé pour les salariés ayant les plus faibles salaires et elle ne remplace pas un élément de salaire passé ou à venir,
son montant total sur l’année n’est pas supérieur à 50% du nombre total de vos salariés multiplié par le smic mensuel brut charges sociales comprises;
Elle ne dépasse pas 80% de la valeur des chèques vacances pour une rémunération moyenne du salarié sur les trois derniers mois précédant l’attribution inférieur au plafond mensuel de la Sécurité Sociale.
Votre contribution est exonérée de charges sociales dans la limite de 30% du smic par salarié et par an, soit 456 € par salarié pour 2019.

Les chèques vacances représentent un élément important dans la politique de rémunération de l’entreprise. Les salariés obtiennent un réel complément de revenus exonéré d’impôt tant que la participation de l’employeur peut être exonérée de taxe.

signature nathalie trapier