LE CALCUL DU SEUIL DE RENTABILITE

Le seuil de rentabilité correspond au niveau de chiffre d’affaires au-delà duquel vous commencez à réaliser un bénéfice.
Il s’agit donc du niveau d’activité qui permet, grâce à la marge réalisée (différence entre le niveau des ventes et les charges variables découlant implicitement du chiffre d’affaires) d’avoir les moyens de payer toutes les autres charges de l’exercice, c’est-à-dire les charges fixes.
Pour calculer le seuil de rentabilité, il faut :
1 – Répartir l’ensemble des charges de l’exercice en deux catégories :
 les charges fixes : ensemble des dépenses que vous devez obligatoirement assumer, même si vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires. Par exemple : loyer du local commercial, salaires, charges sociales, primes d’assurance, honoraires de l’expert-comptable…
 les charges variables : dé-penses découlant automatique-ment du niveau des ventes. Ce sont essentiellement les approvisionnements correspondant au chiffre d’affaires réalisé, les frais de transport sur achats et/ou sur ventes, le commissionnement versé sur les ventes…
2 – Calculer la marge sur coûts variables : Montant prévisionnel des ventes – charges variables entraînées automatiquement par vos ventes.
3 – Traduire cette marge en pourcentage de chiffre d’affaires pour obtenir le taux de marge sur coûts variables : (marge sur coûts variables /chiffre d’affaires) x 100.
4 – Obtenir le seuil de rentabilité (exprimé en monnaie) : charges fixes / taux de marge sur coûts variables.
Dès que les ventes dépasseront le montant du seuil de rentabilité, vous commencerez à dégager des bénéfices.

signature nathalie trapier