Le document unique d’évaluation des risques professionnels

Instauré en 2001, le document unique d’évaluation des risques professionnels (DU ou DUERP) est obligatoire dans toutes les entreprises, quels que soient leur taille et leur secteur d’activité. Les risques encourus par les salariés de l’entreprise doivent y être listés accompagnés des actions de prévention et de protection qui en découlent.
„Aucun modèle de DUERP n’a été prévu par la règlementation. Il doit être adapté à chaque entreprise et répondre à 3 critères, à savoir être cohérent, fonctionnel et traçable. Il doit contenir un inventaire spécifique des risques identifiés permettant de présenter les conditions d’exposition aux risques.
„
Il conviendra de catégoriser trois types de contenus :
„- identification des dangers : lister les risques c’est-à-dire les capacité d’un équipement, d’un procédé ou d’un produit à causer un dommage à la santé des salariés
„- identification des risques : les conditions d’exposition des salariés aux dangers préalablement identifiés (fréquence d’exposition, gravité…) sont à hiérarchiser pour faciliter les mesures de prévention et de protection à mettre en place
„- actions de prévention et de protection : des actions doivent être proposées pour prévenir les risques et améliorer les conditions de travail des salariés.

Le document unique doit être accessible aux salariés, aux délégués du personnel, au médecin du travail, à l’inspecteur du travail, aux agents des services et organismes de sécurité sociale.
„Selon le code du travail, le document unique doit être mis à jour régulièrement ou dès lors que l’entreprise subit des changements sur les conditions d’hygiène, de santé ou de sécurité au travail… si l’employeur vient à avoir connaissance d’une information supplémentaire faisant état d’un potentiel risque, il doit actualiser son évaluation sous peine d’une amende allant de 1.500 € à 3.000 €.

signature nathalie trapier