Le PERP, petit rappel

Le Plan Epargne Retrait Populaire est un outil de prévoyance et d’optimisation fiscale permet de préparer sa retraite (versement d’une rente viagère au moment du départ à la retraite, avec un maximum de 20% versé en capital) tout en allégeant son impôt sur le revenu.
Toute personne majeure, salariée, indépendante, dirigeante, ou sans activité professionnelle peut souscrire un ou plusieurs PERP.
Son mécanisme est simple : tous les versements effectués sur cette épargne-retraite sont déductibles chaque année du revenu imposable, dans la limite de 10% des revenus nets d’activité professionnelle de l’année.
Les avantages du PERP
– Les sommes versées au capital sont déductibles, dans certaines limites, des revenus imposables
– Un avantage fiscal très intéressant pour les contribuables fortement imposés (plus de 30%). Plus votre tranche marginale d’imposition est élevée, plus l’économie d’impôt est importante.
– Aucun plafond de dépôt
– La certitude de bénéficier d’un complément de retraite à vie
Les inconvénients du PERP
– Les fonds sont bloqués jusqu’à l’âge de départ en retraite
– La rente est imposable au même titre que la retraite
– Une rente au montant incertain. En cas de liquidation à la retraite en 2012, pour obtenir une rente de 300€ mensuelle à 62 ans, il faut un capital de 107 500€. Mais si vous investissez à partir d’aujourd’hui vous ne savez pas quel sera le montant de votre rente. La rentabilité sera évaluée au versement de la première rente.
– C’est un placement de longue durée, si le souscripteur commence les versements à 25 ans, il devra attendre environ 40 ans pour profiter des fruits de son investissement.

signature nathalie trapier