Obtenir un diplôme grâce à la validation des acquis de l’expérience : et pourquoi pas ?

La VAE permet aux salariés d’obtenir tout ou partie d’un diplôme en fonction de leur expérience professionnelle. Elle est envisageable pour toutes les salariés justifiant d’un moins une année d’expérience professionnelle (CDD, CDI, …). Elle permet d’obtenir un diplôme, un certificat de qualification professionnelle ou un titre professionnel.

Il est possible de demander un congés VAE limité à 24 heures possiblement fractionnable. En principe, l’employeur n’es pas en mesure de refuser le congés VAE, mais il peut reporter la date de départ du salariés au maximum 6 mois par rapport à la date du début de bilan initialement prévue en invoquant le fait que l’absence du salarié pourrait être préjudiciable au bon fonctionnement  de l’entreprise.

Néanmoins, la VAE peut être considérée  comme un outil de modification intéressant en termes de gestion des ressources humaines dans la mesure où elle permet aux salariés d’obtenir en fonction de leur expérience tout ou partie d’un diplôme.

Vous souhaitez préparer une VAE ? Il sera important de trouver le bon interlocuteur. Rapprochez vous des services du rectorat !

L’atelier VAE proposé par Pôle emploi vous permettra également de vous informer sur le dispositif. Avec l’aide d’un conseiller, vous identifierez les diverses expériences que vous avez eues, et pourrez faire part de vos aspirations. Votre conseiller vous aidera à identifier les certifications possibles et vous indiquera les organismes valideurs. Vous pourrez, à partir de ces éléments, faire votre choix.

Il existe également des structures comme les Points Relais-conseils, qui vous informeront lors d’entretiens individuels sur rendez-vous gratuits.
Vous bénéficierez de conseils, une première analyse sur la pertinence de votre projet et les stratégies d’accès à la certification la plus adaptée pour vous.
Vous aurez une aide au ciblage du diplôme le plus adéquat, des explications sur les principes de la démarche ainsi que la nature et l’importance du travail à fournir.

signature nathalie trapier