theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like Aimer l'article

L’augmentation des usurpations d’identité et arnaques financières

Avec l’épidémie de Covid-19 et la crise sanitaire, avec l’épargne constituée non consommée, et dans ce contexte d’incertitude, les arnaques se sont multipliées. Grand nombre de personnes ont été touchées par des actes frauduleux rapportés sur les sites préfectoraux.

 

La mise en place de L’Autorité des Marchés Financiers

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) constate en effet une forte hausse de signalements d’arnaques financières liées notamment à des usurpations d’identité d’acteurs reconnus, dûment habilités, autorisés à exercer. L’idée est bien de se faire passer pour un acteur connu de la place, dont l’agrément peut être contrôlable.

L’AMF et les organisations professionnelles de la gestion de patrimoine appellent à être vigilants face à l’utilisation frauduleuse de noms d’intermédiaires de confiance autorisés, à de mauvaises fins.

Les arnaqueurs passent ainsi à travers les vérifications puisque la société usurpée, est bel et bien inscrite. Pour autant cela ne met pas à l’abri d’une arnaque. Au-delà de la vérification sur les registres, il est important de contacter la société démarcheuse en l’appelant directement via leur numéro de téléphone officiel.

 

La “contrepartie” du développement d’Internet

En effet, il est fort probable que l’on vous a dit maintes fois que depuis l’arrivée du virus et de toutes les restrictions qui en découlent que “cela a permis à Internet d’un peu plus s’immiscer dans notre vie”. Entre multiplications des commandes sur Internet à cause des fermetures des magasins,  télétravail, accroissement de la présence des entreprises sur les réseaux sociaux, Internet est devenu LA solution pour que nous tenions bon durant cette période difficile.

Malheureusement, les personnes mal-intentionnées se sont multipliées, et c’est ce qu’ont constaté la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) ou encore les services de police.

Mais, pour quelles raisons ?

  • La première est le désir de nuire à la réputation et à l’image d’une personne, d’une entreprise, d’un organisme
  • Aussi, il arrive qu’une personne se fasse passer pour une personnalité connue afin de soutirer plus facilement de l’argent ou/et des services à des personnes plus faibles et vulnérables
  • D’autres souhaitent utiliser les réseaux sociaux sous une autre identité afin de se faire passer pour quelqu’un d’autre afin de faire subir du cyber-harcèlement ou pour encore bien d’autres raisons

Les raisons sont effectivement multiples et ces actions peuvent nous arriver à tous (en être victime par l’arnaque ou par l’usurpation de notre identité).

Vous êtes victime d’une usurpation d’identité ? Comment faire ?

Si vous constatez que quelqu’un a usurpé votre identité ou a usurpé l’identité d’une personne que vous connaissez en ligne (sur un réseau social par exemple), n’hésitez pas dans un premier temps à signaler le compte dit “fake” (traduction “faux” en anglais).

Ensuite, contactez le service téléphonique d’information de la police nationale Info-escroqueries via le numéro suivant : 08 11 02 02 17 (prix d’un appel local). Un membre de cette équipe vous conseillera sur les démarches à suivre.

Généralement, on vous conseillera entre autre de déposer plainte afin que la personne se faisant passer pour vous à des fins frauduleuses, d’escroquerie ou d’arnaques soit identifiée et poursuivie. Tout ceci à faire auprès des services de police, de gendarmerie ou du procureur de la République.

Essayez également de contactez les services du réseau social ou du site dans lequel figure le faux compte afin qu’il soit supprimé.

Enfin, pour ne rien cacher, les démarches sont longues et pour que le compte soit supprimé il faut parfois du temps. Alors, restez vigilants !

Sources

 


0

0

Partager l'article :