theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like Aimer l'article

Le petit plus : l’impact du coronavirus sur l’immobilier

La pandémie actuelle a complètement chamboulé notre quotidien. Que ce soit à travers le monde économique ou notre vie personnelle, la COVID-19 a fait l’objet d’un bulldozer de l’image que nous avions de notre mode de vie. Découvrez alors l’impact du virus sur le secteur de l’immobilier.

Une vision totalement bouleversée

Depuis l’arrivée des vagues de confinements, couvre-feux et autres restrictions sanitaires, les envies de beaucoup de citadins ont changé. En effet, pour beaucoup la vie en appartement ou/et citadine n’est plus d’actualité. Place aux grands espaces verts, au bon air de la campagne et aux maisons avec jardin !

Prenons l’exemple de Paris : avant le coronavirus, la majorité des habitants de l’Ile-de-France préférait vivre au plus près de leur lieu de travail et des transports en commun. Il va de soi que gagner une heure de sommeil et rentrer plutôt chez soi est un luxe qui se paye cher sur l’achat ou la location d’un bien immobilier. Cependant, il a été remarqué un renversement de cette migration pendulaire.

De plus en plus d’habitants de l’Ile-de-France considèrent que l’achat d’une maison avec jardin dans une ville plus éloignée de Paris apporte une meilleure qualité de vie.

L’impact sur l’immobilier

La demande a surpassé l’offre depuis le début de l’année 2021. En effet, des maisons en Seine-et-Marne, dans le Val d’Oise ou encore dans les Yvelines sont parfois signées dans la semaine où l’offre a été publié. Cette forte demande permet l’accroissement du prix des biens immobiliers et ainsi permet de faire repartir le domaine de l’immobilier encore vacillant il y a à peine deux ans.

 


0

0

Partager l'article :