theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like Aimer l'article

Nouvelle aide à l’embauche des jeunes

Présentée par le gouvernement le 23 juillet 2020, l’aide à l’embauche des jeunes prend forme. Les employeurs pourront la demander à partir du 1er octobre prochain pour toute embauche d’un jeune de moins de 26 ans. Le contrat, en CDI ou en CDD de plus de 3 mois, devra être réalisé entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021.

Sont visés les jeunes de moins de 26 ans  dont la rémunération prévue au contrat de travail est inférieure ou égale à deux fois le SMIC.

L’employeur devra être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement à l’égard de l’administration fiscale et des organismes de recouvrement des cotisations et des contributions de sécurité sociale ou d’assurance chômage. Il pourra aussi avoir souscrit à un plan d’apurement des cotisations et contributions restant dues.

L’aide est égale à 4 000 € au maximum pour un même salarié. Elle est due à compter du premier jour d’exécution du contrat de travail. Elle sera versée à terme échu, à un rythme trimestriel à raison de 1 000 € au maximum par trimestre dans la limite d’un an. Le montant de l’aide est proratisé en fonction de la quotité de temps de travail du salarié. Elle est également proratisé selon  la durée effective du contrat de travail. Par exemple, un jeune embauché en CDD de 3 mois et qui travaille à temps plein ouvre droit à une aide de 1 000 €.

Ainsi, l’employeur pourra adresser sa demande d’aide à l’Agence de services et de paiement (ASP) à compter du 1er octobre 2020, par l’intermédiaire d’un téléservice. Il aura 4 mois pour le faire à partir de la date de début d’exécution du contrat.

 

Source : Ministère du travail et de l’emploi


0

0

Partager l'article :