theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like Aimer l'article

Le fonctionnement du pôle déontologique

Qu’est-ce que la déontologie ?

Tout d’abord, commençons par connaître la définition de la “déontologie”, selon Monsieur Olivier HOTTON :

“La profession d’Expert-Comptable s’exerce au quotidien dans un respect strict des règles et des lois en vigueur.

L’aspect déontologie fait référence plus particulièrement à l’exercice du métier en rapport avec les règles fixées par l’Ordre des Experts Comptables.

Une profession réglementée nécessite des règles d’exercice communes à respecter. Le champ est très large : aspect commercial avec le client, normes professionnelles et attitude envers les confrères.”

Effectivement, au sein du cabinet Arcancial, l’évolution constante de ces règles demande une attention particulière au quotidien.

Olivier a également expliqué que la mission se déroule en 3 temps :

  • Recherche documentaire et interprétation des textes,
  • Application/adaptation au sein du cabinet et information des collaborateurs,
  • Information du client lorsque une modification l’impacte directement, ou aboutie à la délivrance d’un nouveau service.
Quel est l’avantage d’avoir ce pôle au sein d’Arcancial ?

Pour le savoir il faut déjà comprendre quels sont les principaux services : “Les clients ne sont pas directement renvoyés vers le pôle déontologique. Pourtant le premier document signé, la lettre de mission est une obligation déontologique !”

De plus, c’est une fonction support qui amène une mise à jour constante de la façon d’exercer le métier et aussi la création de nouveaux services.

Peu de cabinet prenne le temps d’être proche des instances et de surveiller avec assiduité les dernières avancées en matière déontologique.

Rester au diapason dans leur application ajoute une véritable plus-value pour le client qui est certain à la fois de bénéficier de l’application des dernières normes professionnelles et aussi des services nouveaux qui peuvent être proposés.

Le dernier constat reste le traitement de toutes ces informations dans le cadre de la pandémie que nous traversons actuellement. De nouvelles missions ont vu le jour. Des règles ont été à rappeler.

Quel est le parcours de Monsieur Olivier HOTTON ?

“En expert-comptable mémorialiste (professionnel dont le mémoire doit encore obtenir une soutenance réussi) la fonction m’était toute destinée.

Durant le cursus qui mène à l’expertise une formation complète est faite sur la déontologie. C’est la base de notre métier. Elle définit autant nos règles qu’elle empreigne nos valeurs.” – Olivier HOTTON

Olivier décrit son parcours comme étant “atypique”.

En effet, avant de s’engager sur la voie de l’expertise par le cursus DSCG, DEC, il a d’abord été diplômé par un master en finance réalisé dans une école de commerce parisienne.

Après une première expérience en dirigeant d’entreprise dans le secteur de la transaction de société il a souhaité approfondir ses compétences en matière comptable. Puis, il est finalement resté dans la filière.

Le contact client est pour lui important. Le suivi déontologique s’effectue en parallèle des missions traditionnelles sur plusieurs dossiers, variés en taille et en activité.

Allier les deux demande de l’organisation mais permet aussi de constater la réalisation sur le terrain de toutes les préconisations ou missions préalablement proposées.

Son poste de collaborateur

Par la suite Olivier a commencé à travailler dans la comptabilité et exerce ce métier depuis 7 ans maintenant.

“Curieux je suis passé pour un premier cabinet d’expertise-comptable et ensuite en direction financière en entreprise. Ce n’est qu’après que je suis arrivé chez Arcancial à mon poste actuel.”

Au sein de notre équipe depuis le 1er mai 2017 soit maintenant 3 ans et demi, il considère son travail comme étant challengeant. Ce poste motive et lui permet d’exercer ses qualités en communication et en assuidité.

“Ces montées d’adrénaline restent grisantes.

La déontologie ne s’arrête jamais ! Des décisions prisent au niveau européen doivent trouver application dans notre pays. Les prochains défis sont donc nombreux. Par exemple, un chantier important reste la lutte contre le blanchiment d’argent.”

En définitif, selon Olivier, pour mener à bien son métier il faut : Rigueur, Curiosité et Communication


1

2

Partager l'article :