theme_actu-en-avt_icn-like theme_actu-en-avt_icn-like Aimer l'article

Prime Macron, une reconduction attendue

C’est officiel, la Prime Macron sera de nouveau en vigueur durant l’année 2021 ! Le Gouvernement l’a déclaré, tous les salariés peuvent y avoir droit selon certaines modalités. Effectivement, le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance et le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion ont suggéré aux partenaires sociaux de reconduire la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat défiscalisée. Mise en place en 2019 et reconduite pour la Troisième fois, cette prime exceptionnelle devenue habituelle est en proie à l’attente des salariés français.

Les modalités des montants

Premièrement, la limite du plafond est établi à 1000 euros pour les salaires allant jusqu’à 3 SMIC. Cependant, le Gouvernement souhaite que les travailleurs de deuxième ligne soient prioritaires à cette prime et leur plafond s’élèvera alors à 2000 euros. Ceci à condition que l’entreprise s’engage à des actions dans le but de valoriser ces travailleurs. Aussi, le plafond de 2000 euros sera accessible aux entreprises couvertes par un accord d’investissement en vigueur.

Aussi, “la prime pourrait être versée jusqu’en 2022” propose la ministre du Travail Élisabeth Borne. De plus, elle souhaiterait que le dispositif soit applicable rétroactivement pour les primes versées à partir du dépôt du projet de loi. La ministre a également précisé que “les hôtes et hôtesses de caisse, éboueurs, agents d’entretien, aides à domiciles” recouvrent la catégorie des travailleurs de deuxième ligne.

 

Le choix des employeurs

Comme vous l’aurez deviné, la Prime Macron n’est pas une obligation. Depuis la mise en place de cette prime, les salariés peuvent y accéder uniquement grâce à la bonne volonté  de leur chef d’entreprise.

Rappelons-le, lorsque l’employeur décide d’en faire profiter ses salariés, il peut décider de verser la prime à la totalité de l’équipe. Mais, il peut également décider que seuls les employés ayant une rémunération inférieure à 3 fois la valeur annuelle du SMIC peuvent percevoir la prime. Cette rémunération doit être calculée en comprenant les 12 mois précédant le versement.

 


0

1

Partager l'article :